0

‘Wounds’ arrive, la nouvelle série Antena 3 qui vous fera perdre votre chair à l’intérieur

'Wounds' arrive, la nouvelle série Antena 3 qui vous fera perdre votre chair à l'intérieur

‘blessures’la nouvelle fiction produite par Atresmedia en collaboration avec Buendía Estudios a donné la chair de poule aux critiques du Festival du film de Malaga, le cadre dans lequel il a été présenté le nouveau projet de María León et Adriana Ugartequi partagent l’importance avec une Cosette Silguero bouleversantela fille qui a déjà fait son chemin dans la fiction espagnole.

Il s’agit de l’adaptation de la série ‘Mother’ (‘Mother’), après ses versions japonaise, coréenne et turque, cependant, celle qui arrivera sur la plateforme Atresplayer Premium en avril n’a qu’un tampon espagnol. les actrices ils ont admis ne pas avoir bu de l’original pour faire des personnages plus réelsauthentique et proche, et à en juger par le premier chapitre, ils ont atteint le sommet avec des notes exceptionnelles.

Adriana Ugarte : « Chacune est mère du mieux qu’elle peut, et elles vont toutes bien »

Le projet, qui atteindra plus tard les heures de grande écoute pour les téléspectateurs d’Antena 3, a 13 épisodes de 50 minutes de durée. Une histoire qui se concentre sur la souffrance silencieuse d’une fille qui mendie l’amour, la liberté et surtout une mère. Les protagonistes, Adriana Ugarte, María León et une excellente Cosette Silguero, apportent ce mélange de sentiments au siège avec une perfection totale : d’une part, celui d’une famille brisée et pas très exemplaire pour Alba, la protagoniste de cette histoire, et de l’autre celle d’une femme voulant être mère.

Le plus difficile dans la réalisation de ce projet, selon l’une de ses productrices, Sonia Martínez, a été de l’adapter au public espagnol en ajoutant un bonus à un décor et des lieux très soignés (moitié andalouse moitié madrilène) et bien sûr l’extraordinaire casting d’actrices qui racontent l’intrigue à la perfection.

Sur le même sujet :  discovery+ : Le nouveau service de streaming sera lancé en Allemagne dès la semaine prochaine

Et ce sont justement eux qui disent avoir le plus appris de la série. « Il touche certaines couleurs qui ne sont pas très agréables, mais nécessaires à voir« , prévient María León, qui joue Yolanda, la mère biologique d’Alba. « Ça va vous accrocher parce que ce sont des héroïnes de leurs maisons, de vrais personnages et des problèmes qui existent dans la réalité et dont tout le monde parle », ajoute-t-il à cet égard de l’intrigue qui, à coup sûr, fera mourir de faim le spectateur.

Cosette Silguero et Adriana Ugarte, dans ‘Wounds’. (Atresmédia)

Sa partenaire de scène, Adriana Ugarte, est également d’accord avec cela. « J’apprécie d’avoir participé à un projet où cela m’a fait plonger dans des terrains ambigus et peu touchés dans la fiction. Ses personnages sont humains, du genre qui n’essayent pas d’être aimés », explique la personne en charge d’entrer dans le rôle de Manuela. « Chacune est mère du mieux qu’elle peut et toutes vont bienmalgré les blessures dont elle part », souligne-t-il, puisque cette série touchera les nerfs du spectateur grâce au courage du tournage, ses plans insolites dans ce type de série ou encore sa réalisation et son scénario.

« L’improvisation rend l’imparfait rend le projet plus réel »

L’une des choses que le casting d’actrices a le plus apprécié a été de pouvoir recourir à l’improvisation : « Cela le rend plus européen et rappelle des films plus indépendants. L’esthétique, les costumes avec une certaine vie dans tous ces vêtements, le courage utilisé dans le tournage. L’imparfait rend le projet plus réel », conclut Adriana Ugarte, concernant ce que les téléspectateurs d’Atresplayer Premium et d’Antena 3 sont sur le point d’apprécier.

Sur le même sujet :  SJ-Thérapie 6x09 : Irma Vep et les séries de niche que personne ne regarde

Source : www.elconfidencial.com

Laura

Laura

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *