0

« Clark » : une excellente nouvelle série suédoise sur Netflix avec Bill Skarsgard

Clark

Bill Skarsgård dans le rôle de Clark Olofsson dans « Clark » sur Netlfix. (Crédit photo : Eric Broms/Netflix)

Clark, une nouvelle mini-série suédoise mettant en vedette Bill Skarsgård sur Netlfix, est basée sur l’histoire vraie d’un braqueur de banque suédois notoire, Clark Olofsson, qui a donné naissance à l’expression « Le syndrome de Stockholm ». Réalisé par Jonas Åkerlund, Clark est une série dynamique en six parties avec un style visuel éclectique qui reflète la folie de la vie de son personnage principal.

Clark suit Clark Olofsson (joué par Bill Skarsgård), un criminel de carrière charismatique, qui a passé sa vie entre commettre divers crimes, des peines de prison, s’évader de prison et être en fuite. Cela commence de sa naissance en 1947 jusqu’à la fin des années 1980 où il est condamné à dix ans de prison pour trafic de drogue aggravé. Tout est dit à travers la perspective de Clark, qui se décrit comme un homme à femmes, apparemment capable de charmer tout le monde autour de lui, en particulier les femmes, et un grand cerveau criminel.

Clark est une série en six parties au rythme effréné, principalement basée sur les « vérités et mensonges » racontés par Olofsson lui-même dans son autobiographie, avec une excellente performance de premier plan de Bill Skarsgård. Si vous vous êtes déjà demandé d’où vient le terme syndrome de Stockholm, cette série vous en donnera une illustration vivante et ce qu’il signifie.

Alicia Agneson dans le rôle de Kicki et Bill Skarsgård dans le rôle de Clark Olofsson dans « Clark » sur Netflix. (Crédit photo : … [+] Eric Broms / Netflix)

La notoriété de Clark Olofsson a explosé après son implication dans le vol de banque de la Sveriges Kreditbanken à Stockholm en 1973, d’où provient l’expression «syndrome de Stockholm». Le voleur de banque Janne Olsson (joué par Christoffer Nordenrot) a pris quatre otages dans le processus, puis a exigé que son compagnon de prison, Clark Olofsson, soit amené sur les lieux. Olsson, Olofsson et les quatre otages ont ensuite été gardés dans le coffre de la banque pendant six jours par la police jusqu’à ce qu’Olsson se rende à eux. Ce qui a rendu ce braquage de banque si extraordinaire, c’est que l’une des otages, Kristen « Kicki » Enmark (interprétée par Alicia Agneson), a téléphoné au Premier ministre suédois pour lui demander que la police ne leur fasse pas de mal, ainsi qu’aux deux braqueurs de banque.

Sur le même sujet :  Billy Crystal sera la tête d'affiche et l'EP 'Before' Apple TV+ Limited Series de Sarah Thorp, Barry Levinson et Eric Roth

C’est ce que l’on appellera par la suite le « syndrome de Stockholm », un otage se rangeant du côté de son ravisseur. Mais comme le souligne la série, à travers son personnage principal mégalomane, il faudrait vraiment l’appeler le syndrome d’Olofsson. Cette série ne porte donc pas sur cet événement particulier de 1973, mais sur un portrait de Clark Olofsson, l’homme lui-même, et comment sa personnalité et son caractère auraient pu inspirer un tel syndrome.

La série commence ainsi, en noir et blanc, en décrivant l’enfance de Clark depuis sa naissance réelle. Mais au fil des épisodes, ces images initiales de son enfance vont changer et s’altérer, devenant de plus en plus brutales, révélant la violence ivre que le père de Clark a infligée à la famille. C’est ainsi que fonctionne toute la série: montrer les événements comme Clark aimerait initialement que tout le monde les voie, puis faire allusion à ce qui s’est réellement passé. C’est particulièrement flagrant dans l’affirmation de Clark d’être un homme à femmes. La série montre clairement à plusieurs reprises que les femmes de la vie de Clark n’étaient pas du tout satisfaites de leur rencontre avec lui dans la chambre.

C’est ce qui fait de cette série un portrait si nuancé du criminel le plus tristement célèbre de Suède. Il joue avec le sens de l’auto-agrandissement de Clark Olofsson, montrant le pouvoir charmant qu’il avait sur les gens et la population suédoise dans son ensemble, tout en faisant allusion de manière très subtile à la réalité de la vie de Clark. L’écrivain que Clark rencontre pour travailler sur sa biographie, Sussi Korsner (joué par Alida Morberg), vers la fin de la série, offre une belle contre-perspective sur tout ce que la série nous a montré jusque-là. Elle n’est pas dupe de ses charmes et le voit tel qu’il est vraiment, et non l’image qu’il essaie de projeter de lui-même.

Sur le même sujet :  Dick Turpin : Apple TV+ commande une comédie historique avec Noel Fielding

À travers son style visuel saisissant, son rythme dynamique et sa comédie noire, Clark souligne intelligemment les traits de personnalité et le charisme de Clark Olofsson, qui ont trompé les Suédois pour qu’ils tombent amoureux de lui. Clark est une excellente série limitée avec d’excellentes performances de Bill Skarsgård et de l’ensemble du casting.

Alors oui, Clark vaut vraiment la peine d’être regardé. Notez simplement qu’il s’agit d’une série en suédois, vous devrez donc la regarder avec des sous-titres ou doublée – les sous-titres sont préférables.

Combien de saisons était Clark?

Y a-t-il une saison 2 pour Clark ? Clark Saison 2: Casts Les personnages principaux devraient également revenir dans la deuxième saison. Bill Skarsgård reprendra sans aucun doute son rôle de Clark la saison prochaine. Vilhelm Blomgren reprendra son rôle de Tommy Lindström et Sandra Ilar reprendra son rôle d’Ingbritt Olofsson.

Qui raconte Clark sur Netflix ?

Clark est une série en six parties au rythme effréné, principalement basée sur les « vérités et mensonges » racontés par Olofsson lui-même dans son autobiographie, avec une excellente performance de premier plan de Bill Skarsgård.

Clark sur Netflix vaut-il la peine d’être regardé?

10 mai 2022 | Note : 8/10 | Revue complète… Alors que Clark essaie peut-être un peu trop de faire de Clark Olofsson un héros, c’est toujours un regard divertissant sur la façon dont Olofsson a vu sa vie, que les histoires soient vraies ou non. Ce ne sera pas pour tout le monde, mais Clark est Bill Skarsgård à son meilleur – et une grande victoire pour Netflix Nordic.

Sur le même sujet :  « Wilderness » : Jenna Coleman et Oliver Jackson-Cohen dirigeront le casting de la série vidéo Prime

Où Netflix Clark a-t-il été filmé ?

La série suit la vie d’Olofsson, le gangster le plus notoire de Suède. Réalisée par Jonas Åkerlund et écrite par Fredrik Agetoft, Peter Arrhenius et Jonas Åkerlund, la série est sortie sur Netflix le 5 mai 2022. Clark a été tourné à Stockholm, en Suède. Le tournage a également eu lieu en Allemagne, en Lituanie et en Croatie.

.

Peut-on avoir le syndrome de Stockholm dans une relation ?

Le syndrome de Stockholm peut se retrouver dans toutes les relations interpersonnelles. L’agresseur peut occuper n’importe quel rôle dans lequel il est en position de contrôle ou d’autorité.

Laura

Laura

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *