La première saison de Gen V a maintenant pris fin selon le blog ScreenWEEK.it, parlant de The Boys.

Les héros de la série The Boys, et leur spin-off Gen V, reviennent sur Prime Video avec des nouveautés majeures. La première génération de super-héros se voit affrontée par une nouvelle génération, pleine de nuances, prête à combattre. Que peut-on attendre de cette nouvelle saison?

Le retour de « The boys » sur Prime Video

Dans un des affiches promotionnelles de l’annonce du retour de « The Boys » sur Prime Video l’année prochaine, on aperçoit un triomphant Homelander/Patriota, entouré de confettis blancs, rouges et bleus. Les fans de la série ont également été introduits à une nouvelle génération de super-héros, bons, mauvais et tous les nuances possibles entre les deux, prêts à combattre pour ou contre Vought maintenant que la première saison de « Gen V » s’est terminée avec son huitième épisode. Quels sont donc les enjeux de ce spin-off de « The Boys » avec une nouvelle génération de super-héros?

Un renouvellement surprenant avec « Gen V »

Il faut reconnaître que « Gen V » a surpris plus d’un, moi y compris. Nous avions tous une certaine appréhension quant à une déclinaison « jeune » de notre série préférée qui pourrait se révéler fade. En effet, combien de fois avons-nous vu des spin-offs réussir à maintenir l’essence de l’histoire originale, notamment celles avec des personnages universitaires? Les réalisateurs Eric Kripke, Craig Rosenberg et Evan Goldberg avaient donc la lourde tâche non seulement de préserver l’esprit de la série, mais aussi de l’adapter à un contexte différent avec de nouveaux personnages vivant dans un univers de série adolescente.

La déconstruction du super-héros se poursuit

Or, l’esprit de « The Boys » ne se limite pas seulement à l’humour noir, aux têtes qui explosent, aux scènes de sexe et à la violence extrême. Le véritable objectif de la série, initié par Garth Ennis, est de déconstruire la figure du super-héros traditionnel. Au lieu de reformuler le concept à leur manière comme le faisaient Alan Moore ou Frank Miller, les créateurs de la série « The Boys » ont préféré l’éliminer : l’homme, trop enclin à être corrompu par le pouvoir, ne peut pas incarner un super-héros considéré comme une divinité sans sombrer dans le totalitarisme psychopathique.

Sur le même sujet :  Ahsoka débarque sur Disney+ le 23 août : un spot inédit dévoilé mettant en vedette Rosario Dawson.
Laura

Laura